Guyane : Entretien avec Willy Roseau vainqueur de la Coopération

Alain Paulmin Mardi 29 mai 2018

Plein feu sur Willy Roseau

Cette saison changement d’écurie, laissé la Pédale Pilotine pour une virgule à Féwoss Crédit Mutuel du Robert et finalement poser ses valises au Madinina Bikers au côté d’Hervé Arcade.

Issue d’une famille de Cycliste

Les « Roseau » ont déjà marqué le territoire de la Guyane de par mon oncle François, ce territoire qui lui réussissait plutôt bien aujourd’hui je pense que c’est une continuité.

A quel moment avez-vous commencé le vélo ?

Assez tardivement, je me suis essayé dans d’autre discipline et la fibre du cyclisme a retenu mon attention, elle était déjà présente dans la famille.
J’ai vraiment apprécié ce sport et le goût de l’effort. Je me suis lancé dedans.
J’ai commencé en juniors 2 avec une belle année en remportant la 1ere édition du Tour Junior de Martinique. Ça a été très vite, je suis parti en métropole en sport étude en passant par plusieurs structures, le Team U Nantes Atlantique,  Véranda Rideau, ou Cholet.
Par la suite j’ai estompé la discipline pour me donner un peu plus pour mes études ou j’ai pu obtenir mes diplômes et mon travail en poche.

Je me suis redonné les moyens pour retourner dans ma discipline de cœur chez moi en Martinique. Et cela fait trois ans que j’ai repris petit à petit. Cette année au Madinina Bikers avec un « mercato » qui a été très mouvementé.
Car en laissant la PP, cette saison j’ai fait escale à Féwoss Crédit Mutuel puis au Madinina Bikers ou tout est mis à notre disposition afin de nous permettre de réaliser nos belles performances cette saison.

Vous êtes dans quelle branche professionnellement

Chargé d’étude en raccordement dans le domaine de l’électricité.

Pas mal de victoire sur cette saison ?

Vous avez remportez le Critérium des Quartiers, la première course à étape en Martinique, ce début de saison a été d’un bon cru. Ces derniers temps j’ai connu une baisse de régime c’est normal le corps a relâché mais ça devrait le faire pour les échéances à venir.

Un passage en terre Guyanaise, Le Caron, une victoire au chrono et j’inscris mon nom au Palmarès de la Coopération. Vous y étiez lors de la victoire de Cédric Eustache en 2010 sous les couleurs de la sélection de Martinique.

Quel regard avez-vous sur le peloton Guyanais

Après 8 ans, ça a beaucoup progressé pas mal de jeune ont émergé. Je prends toujours du plaisir à venir visiter ce terrain et le terrain et je prends toujours un temps d’adaptation mais après une fois dans le bain on s’y plait. Quand ça attaque ça pique un peu.

Patrice Ringuet du VCG vous a remercié de la victoire et ajoute que vous êtes un grand champion !

On s’est retrouvé devant dans une épopée, cependant avec mon expérience cycliste je n’ai pas le souvenir d’avoir réalisé une échappée aussi longue à deux. Il me semblait beaucoup plus à l’aise bien que j’avais au début un état de fraicheur un peu plus avancé.
Se retrouvez au général en tête en reléguant les principaux adversaires à plus d’une minute 40, c’est très beau.

Le Tour cyclisme de Martinique arrive à grand pas, un des objectifs

Vous avez déjà un tour à votre palmarès, l’envie de bien faire. Que ce soit moi ou un autre collègue, l’objectif se sera de sortir un de l’équipe.
S’il y avait une différence à faire avec vos clubs précédents. Ce sont les moyens et après le tour je vous dirais…

Entretien à l’Hôtel Amazonia en Guyane, le dimanche 27 mai 2018.