Le Tour de France ne peut pas être organisé"

Alain Paulmin Vendredi 20 mars 2020

Chronique - Guimard : "Le Tour de France ne peut pas être organisé"

Comme l'ensemble des Français, notre chroniqueur Cyrille Guimard est actuellement en confinement chez lui en Bretagne en raison de l'épidémie de coronavirus. Quoiqu'il en soit, l'ancien sélectionneur de l'équipe de France garde toujours un oeil avisé sur l'actualité cycliste, et il a rebondi sur les propos récents de Bernard Hinault, qui estime qu'il ne faut pas hésiter à annuler le Tour de France au vu de la situation actuelle. "Je pense que le Tour de France ne peut pas être organisé", a même assuré Guimard à ( Cyclism'Actu jeudi 19 mars 2020).

Cyrille Guimard a un gros doute sur le Tour de France 2020

D'abord une question d'équité...

Pour lui, c'est surtout une question d'équité sportive qui empêcherait la tenue de la Grande Boucle : "Si on arrête le confinement dans les 10 jours, tout pays confondu, là on va retrouver une équité sportive. Il faudrait qu'au 1er avril, tous les coureurs sur l'ensemble du globe puissent s'entraîner normalement. Je pense qu'il faut trois mois pour retrouver son potentiel maximum, même si on peut considérer que certains coureurs n'ont été arrêtés que 15 jours. Mais d'autres l'ont été beaucoup plus, comme Arnaud Démare, alors que Thibaut Pinot a fait trois courses par étapes. Mais si le confinement dure 45 jours, ce qui risque d'être la norme... Du coup ça voudrait dire que les coureurs ne pourront pas reprendre l'entraînement avant mai, en tout cas dans les pays comme l'Italie, la France ou l'Espagne. À la limite, si tout le monde n'avait que deux mois d'entraînement dans les jambes, mais ce ne sera pas le cas. Des Colombiens sont rentrés chez eux, ils rouleront tous les jours normalement à 3000 mètres d'altitude, et sur le Tour on retrouvera 15 Colombiens aux 15 premières places."

Mais aussi un problème logistique

"Mais au-delà de ça, on va se retrouver face à un autre problème qui sera d'ordre organisationnel. Compte tenu des problèmes économiques qu'on retrouvera sans doute chez certains partenaires, dans des municipalités qui devaient accueillir le Tour... Peut-être que des préfets ne voudront plus voir arriver l'étape dans le centre-ville mais au milieu de la campagne. Il y a toute une logistique qui pour l'instant est bloquée. On y verra plus clair fin mai, mais on ne sait pas comment vont réagir les hôteliers, les préfets, la police qui est débordée depuis de nombreux mois. Pour moi, si le confinement dure 45 jours, ce ne sera pas possible de faire le Tour de France, et peut-être même les Jeux Olympiques."