Route - Chris Froome sort du silence : "Mon avenir est incertain"

Alain Paulmin Mardi 19 mai 2020

Au centre de nombreuses rumeurs actuellement sur son futur à très court terme, Chris Froome a pris la parole dans une interview conjointement accordée à Marca et à la Gazzetta dello Sport. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le quadruple vainqueur du Tour de France n'a rien fait pour rassurer ceux qui souhaitent le voir rester au sein du Team INEOS. "Mon avenir est incertain, mais tout comme les jours que nous vivons. Tout n'est pas centré sur mon contrat. Le sport est également une inconnue pour tout le monde. Il y a des doutes", a expliqué de façon énigmatique le natif de Nairobi (Kenya).

D’après Cédric Vasseur : "Froome chez Cofidis ? Ça ferait plaisir"

Relancé sur le sujet, Chris Froome, qui aura 35 ans mercredi et sera en fin de contrat à l'issue de la saison 2020, a ensuite quelque peu précisé sa pensée. "Il y a beaucoup de choses à considérer actuellement, des choses que je dois intérioriser. Je suis au milieu de ce processus en ce moment. Au cours des semaines et des mois à venir, je dois clarifier mes pensées. J'espère avoir une image plus claire de ce que l'avenir nous réserve lorsque toutes les distractions actuelles seront derrière nous", a conclu l'un des leaders du Team INEOS en compagnie d'Egan Bernal, de Geraint Thomas et de Richard Carapaz.

Selon Eusebio Unzué, Chris Froome a "0% de chance" de rejoindre la Movistar

Ce qui est en tout cas quasiment certain, c'est que Chris Froome ne devrait pas rejoindre la Movistar comme cela avait été envisagé la semaine dernière. La formation espagnole a en effet réagi à cette rumeur en début de semaine par l'intermédiaire de son manager général Eusebio Unzué. Et si l'on en croit les propos du patron de l'équipe espagnole, le quadruple vainqueur du Tour de France ne rejoindra pas Alejandro Valverde, Enric Mas et consorts. "Il y a 0% de chance que nous engagions Chris Froome", a déclaré Eusebio Unzué dans les colonnes du Diario de Navarra. Si la piste Movistar semble bel et bien éteinte, d'autres équipes pourraient cependant tenter de récupérer le coureur du Team INEOS, et notamment la formation Israel Start-Up Nation des richissimes propriétaires Sylvan Adams et Ron Baron