Martinique : L'Aiglon dans le bain !

Alain Paulmin Mercredi 02 janvier 2019

Les joueurs l’Aiglon du Lamentin sont prêts à "aller chercher l'exploit"

Les footballeurs de l'Aiglon du Lamentin sont arrivés mardi (1er janvier 2019), vers l'hexagone pour disputer le match de leur vie. Ils affrontent l’US Orléans samedi 5 janvier 2019. Un 32e de finale de la coupe de France de football qui s'annonce exigeant face à des joueurs de ligue 2.

L’aventure est palpitante, mais c’est un vrai parcours du combattant qui nécessite une intense préparation.

"Nous sommes prêts à partir afin de faire l'exploit et être le premier club martiniquais à revenir en 16e de finale de la Coupe de France. La préparation a été très complète avec de l'aérobie, des mises au point tactiques et techniques. Mettre le groupe à niveau pour aller chercher l'exploit.

La préparation a débuté après le dernier match du 21, ils ont eu cinq jours de repos et on a repris un entraînement à partir 26 décembre, le 27, le 28. Puis deux le 29 dont le match amical avec le CS Case-Pilote et enfin un entraînement dimanche matin avec une fin de stage le midi.

C'est un programme qu'on a concocté en fonction du niveau de l'équipe, et puis il faut savoir qu'après la coupe de France il y a aussi le championnat et la coupe de Martinique donc on a dû tout préparer ensemble", détaille Rodolphe Notte, l’entraîneur adjoint de l’aiglon du Lamentin.


Ainsi, l'équipe a disputé samedi 29 décembre 2018 un dernier match amical contre le CS Case-Pilote, entraîné par Alfred Crétinoir l’ancien coach du club lamentinois au début des années 2000. Il avait lui aussi emmené l’équipe jusqu’en 32e de finale perdu contre Saint-Priest en 2001.
Mais cette fois-ci Alfred Crétinoir espère que le club qu’il a longtemps entraîné réalisera un exploit historique pour le football martiniquais.

"C'est une équipe qui a le moral en ce moment, une dynamique et nous essayons d'apprendre parce que nous avons beaucoup de jeunes dans notre équipe. Il faut rapidement s'adapter au froid quand ils vont arriver en début de semaine. C'est possible !

Notre problème c'est qu'au niveau de l'insularité nous n'avons pas la possibilité de jouer contre un niveau plus élevé, ça nous permettrait de progresser. Donc quand on joue contre ces équipes-là c'est un peu compliqué pour nous tactiquement, mais sur un match tout peut se passer !", explique Alfred Crétinoir.

La préparation pour ce match capital s’est achevée dimanche 30 décembre 2018 avant le départ prévu mardi 1er janvier 2019.

L’Aiglon pourra également compter sur l’expérience de son joueur le plus âgé, l’attaquant José Goron qui a 41 ans, a l’habitude des grands rendez-vous que ce soit en club ou avec la sélection de la Martinique. Dans un groupe relativement jeune, il fait figure de grand frère.

"C'est une expérience à vivre, ce sont des 32es de finale. Vous êtes dans le chapeau des équipes de ligue 1 donc forcément c'est beaucoup d'émotion, beaucoup de joie pour une fin de carrière. C'est aussi un plus pour les jeunes, il y aura peut-être des recruteurs. Il y a des joueurs qui ont de la qualité, il faut qu'ils les mettent en pratique durant ce match-là.
(source Martinique 1ere).